The Anaximène reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Anaximène

Videos show Africa through the eyes of children

Note : ceci est une page d', elle liste les pages qui, sinon, auraient toutes porté un nom identique. Si vous avez suivi un lien jusqu'ici, vous pouvez, si vous le souhaitez, corriger ce lien pour qu'il pointe directement sur la page appropriée.

Anaximène (en grec Ἀναξιμήνης Anaximếnês) est un philosophe grec né vers 585, qui vécut à Milet et mourut vers 525 av. Jésus-Christ.

Ne pas confondre avec Anaximène de Lampsaque, théoricien de la rhétorique ayant vécu au IVe siècle avant notre ère, auteur probable de la Rhétorique à Alexandre, premier traité conservé sur le sujet.

Biographie

Anaximène fut le dernier disciple de l'école milésienne fondée par Thalès. Il aurait été l'élève d'Anaximandre et ses écrits, à part quelques fragments, ont disparu. Il eut peut-être Anaxagore et Diogène pour disciples.

Cosmologie

En physique et en astronomie, il n'apporta aucun progrès décisif par rapport à ses devanciers. Il suivait ses prédécesseurs en concevant la Terre en suspension. Il la concevait plate et circulaire, recouverte d'un dôme céleste. Le Soleil et la Lune étaient aussi des disques plats qui tournaient autour de la terre. Il refusait toutefois le fait que le Soleil passe sous la Terre. La nuit, selon lui, il se dissimulait derrière l'horizon pour retourner à son point de départ matinal.
Anaximandre croyait que les étoiles étaient clouées à la voûte céleste, ce qui en faisaient les éléments les plus éloignés de la Terre. Un peu plus près se trouvaient les planètes, puis le Soleil et enfin la Lune.

Le scientifique

Il chercha, comme tous les philosophes ioniens de la nature, le principe de toutes choses, l'origine et la structure de l'Univers. Il soutenait que l'air constitue la substance première, ce qui ressemble à la cosmologie d'Anaximandre, qui avait amené le concept de l'apeiron. Tout ce qui existe dans le monde n'était rien de plus que de l'air raréfié ou condensé. Ainsi, par la raréfaction, l'air chauffé se change en feu, formant les corps célestes tels que le Soleil. Par condensation, il se refroidit et devient successivement le vent, les nuages, l'eau et la terre.

Bibliographie


Les Présocratiques
École milésienne | Thalès de Milet | Anaximandre | Anaximène | Pythagore | Philolaos | Héraclite | Parménide | Xénophane | Anaxagore | Timée de Locres | Empédocle d'Agrigente | Zénon d'Élée | Les Sophistes | Protagoras d'Abdère | Prodicos de Céos | Gorgias | Les atomistes | Leucippe | Démocrite | Critias