The Anaximandre reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Anaximandre

Watch videos on African life

À la mort de Thalès, son disciple Anaximandre (en grec Ἀναξίμανδρος, Anaxímandros), philosophe né à Milet vers 610 av. J.-C, lui succéda à la tête de l'école milésienne. Anaximandre meurt en 547 av. J.-C

Cosmologie

Son audacieux usage d'hypothèses explicatives non mythologiques le distingua radicalement des auteurs de cosmologies anciennes. Ces hypothèses témoignent de la démythification de la démarche généalogique. La composition du plus antique ouvrage en prose sur l'Univers et les origines de la vie, qui constitue la majeure contribution d'Anaximandre, lui valut d'être parfois désigné le père de la cosmologie ou fondateur de l'astronomie.
Anaximandre fut le premier à concevoir un modèle mécanique du monde. En forme de cylindre, la Terre flotte en équilibre au centre de ces cylindres sans être soutenue. Elle y demeure « immobile puisqu'elle n'a aucune raison de se déplacer dans une direction plutôt qu'une autre. » Sa forme curieuse était celle d'un cylindre dont la hauteur était le tiers de son diamètre. La partie plane du dessus comportant le monde habitable avec ses trois continents, l'Europe, l'Afrique et l'Asie, qui étaient entourés d'une masse océanique circulaire. On pourrait donc avec ce modèle concevoir que les astres aient pu passer en dessous.
Il croyait en la symétrie de l'Univers qu'il concevait comme un système de roues creuses concentriques emplies de feu, aux parois percées de trous et tournant autour de la Terre. Le Soleil était donc le feu que l'on voyait à travers ce trou sur la roue la plus éloignée et dont le diamètre égalait vingt-sept fois celui de la Terre. Celui la Lune était plus petit et son feu moins intense. Son trou avait la capacité de changer sa forme expliquant ainsi les phases lunaires. Les étoiles et les planètes étaient conçues sur le même modèle. Il fut donc ainsi le premier astronome à considérer le Soleil comme une masse énorme et par conséquent, à réaliser à quel point celui-ci pouvait être éloigné de la Terre. Il était aussi le premier à présenter un système où les astres sont à des distances différentes.
Selon Anaximandre, l'Univers tire son origine de la séparation des contraires de la matière primordiale. Ainsi, le chaud se déplaça vers le haut, se séparant du froid, et ensuite le sec se sépara de l'humide. Il soutenait également que toute chose qui meurt retourne à l'élément dont elle est issue. Il s'agit ici de la seule citation qui nous soit parvenue, grâce à Simplicius, et elle décrit les changements équilibrés et réciproques des éléments: "Les entités d'où il y a engendrement des choses présentes sont aussi celles vers où elles périssent selon la nécessité, car elles se rendent entre elles justice et réparation de leur injustice selon l'ordre du temps."

Le scientifique

Anaximandre défia l'idée de Thalès selon laquelle tout proviendrait d'un unique élément. Il mettait l'infini, ou apeiron en grec, comme substance originelle, source, réceptacle de tout et indestructible. Il expliqua comment se forment les quatre éléments de la physique ancienne (l'air, la terre, l'eau et le feu) et, sous leurs interactions, comment se forment la Terre et les êtres qui l'habitent.
S'intéressant aussi sur nos origines, il eut l'audace de spéculer sur l'origine aquatique de la vie animale. S'inspirant de l'existence des fossiles, il prétendait que dans un lointain passé, les animaux naquirent de la mer et par l'action du Soleil sur l'humidité, des terres sont apparues et l'homme dû avec le temps s'y adapter. Il proposa aussi l'idée amusante que l'homme avait dû passer une partie de cette transition à l'intérieur de la bouche de gros poissons pour se protéger du climat jusqu'à ce qu'il puisse regagner l'air libre et perdre ses écailles.
Ces descriptions pré-darwiniennes, qui étonnent l’homme moderne, ne doivent pas nous tromper, car elles témoignent en réalité de la démythification de la démarche généalogique : comme les genèses ne sont plus de l’ordre mythique, mais sont considérées comme réelles.
Anaximandre fut le premier qui rédigea un traité de mathématiques intitulé Upotutôsis tês geometricas (Exposé sommaire de géométrie). Selon les maigres renseignements que l'on possède sur cet ouvrage, connu par simple mention dans la Souda, il est à croire qu'il comprenait un cours d'astronomie appliquée et de philosophie. On y trouvait aussi plusieurs propriétés des sphères ignorées avant lui. Anaximandre aurait fait la découverte de l'obliquité de l'écliptique, c'est-à-dire que l'écliptique forme un angle avec le plan de l'équateur céleste. On lui attribue l'introduction en Grèce du gnomon, ou cadran solaire, et l'invention de la cartographie par l'une des premières cartes du monde grec.

Bibliographie


Les Présocratiques
École milésienne | Thalès de Milet | Anaximandre | Anaximène | Pythagore | Philolaos | Héraclite | Parménide | Xénophane | Anaxagore | Timée de Locres | Empédocle d'Agrigente | Zénon d'Élée | Les Sophistes | Protagoras d'Abdère | Prodicos de Céos | Gorgias | Les atomistes | Leucippe | Démocrite | Critias