The Louis Adolphe Thiers reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Louis Adolphe Thiers

You can make a difference by sponsoring a child
Louis Adolphe Thiers, plus couramment appelé Adolphe Thiers, (Marseille, 15 avril 1797 - Saint-Germain-en-Laye, 3 septembre 1877), historien et homme politique français. Il fut notamment ministre et président du Conseil sous la monarchie de Juillet, député sous le Second Empire et le premier président de la République lors de l'instauration de la Troisième République.

Louis Adolphe ThiersEnlarge

Louis Adolphe Thiers

Né à Marseille en 1797, Adolphe Thiers sera avocat à Aix-en-Provence puis à Paris où il fréquente les milieux libéraux.

De 1823 à 1827, il publie une Histoire de la Révolution en 10 volumes qui lui vaut de nombreux éloges et son élection à l'Académie française en 1833 au fauteuil 38.

Partisan d'une monarchie parlementaire de type anglais, il commence sa carrière de journaliste par des collaborations avec le journal le Constitutionnel, puis il fonde un journal d'opposition au régime de Charles X : le National. Lors des Trois Glorieuses (1830), il convainc Louis-Philippe d'Orléans de prendre le pouvoir. La monarchie de Juillet lui en sait gré. Ministre de l'intérieur puis chef du gouvernement, il est finalement écarté en 1840 en faveur de François Guizot. Il continue à siéger à la chambre des députés dans l'opposition centre gauche.

De 1845 à 1862, il publie l' Histoire du Consulat et de l'Empire.

Désormais républicain, il soutient la révolution de 1848 menant à la chute du cabinet Guizot. Le 23 février 1848, il est appelé par Louis-Philippe pour prendre la place de Guizot, mais Thiers est déjà rallié au Gouvernement Provisoire de la Deuxième République où il ne va cesser de voter avec la droite conservatrice contre les socialistes.

Il appuie la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence, avec le groupe du Parti de l'Ordre contre celle de Lamartine. Opposé au coup d'état du 2 décembre 1851, il fuit Napoléon III en Suisse, revient en 1852 mais se tient à l'écart de la vie politique sous le second Empire auquel il est opposé.

Le père Duchêne Illustré n°2
- 6 Floréal 79 / 26 avril 1871
Le petit Thiers
Image:PereDuchesneIllustre2_1_0.png
Commune de Paris tenant Thiers sous forme d'un nouveau-né chétif.
- Et dire qu'on voudrait me forcer à reconnaître ce crapaud-là!...

Le régime devient plus libéral dans les années 1860. Il est élu député de Paris en 1863 et devient le chef de l'opposition libérale. Après la défaite de Sedan (1871), la France de la Défense Nationale veut continuer la guerre engagée contre la Prusse par Napoléon III. Jules Favre, en septembre-octobre 1870, le mandate pour faire la Tournée des Capitales d'Europe à la recherche d'aides diplomatiques; l'entreprise est vaine. Il est nommé chef du gouvernement par l'Assemblée nationale réfugiée à Bordeaux tandis que le roi de Prusse proclame l'Empire allemand à Versailles où il réside. Il conclut le traité de Francfort avec Bismarck en 1871 mais l'importance des réparations financières est telle que Paris se soulève et proclame la Commune. Depuis Versailles où s'est installé le gouvernement, Thiers assiège Paris et écrase l'insurrection dans le sang.

Nommé président de la République (le premier de la IIIe République) à titre transitoire (loi Rivet), il entame des réformes fiscales et militaires mais doit démissionner devant une majorité monarchiste.

L'année de sa mort à Saint-Germain-en-Laye en 1877, Gambetta le proclama "libérateur du territoire". Il repose au Père Lachaise.

Mandats électifs

Puce alternative pour listes : liens externes  Discours sur les libertés nécessaires (1864)
Puce alternative pour listes : liens externes  Biographie
Puce alternative pour listes : liens externes  Thiers à l'Académie française
Puce alternative pour listes : liens externes  Extraits et note autobiographique

Chronologie des chefs d'État français depuis 1848 :
22 Liste des présidents de France>Présidents de la République, 1 Empereur, 1 Chef de l'État
Louis-Napoléon
Bonaparte

1848-1852
Napoléon III
empereur
1852-1870
Adolphe
Thiers

1871-1873
Patrice
de Mac-Mahon

1873-1879
Jules
Grévy

1879-1887
Sadi
Carnot

1887-1894
Jean
Casimir-Perier

1894-1895
Félix
Faure

1895-1899
Émile
Loubet

1899-1906
Armand
Fallières

1906-1913
Raymond
Poincaré

1913-1920
Paul
Deschanel

1920-1920
Alexandre
Millerand

1920-1924
Gaston
Doumergue

1924-1931
Paul
Doumer

1931-1932
Albert
Lebrun

1932-1940
Philippe Pétain
Chef de l'État
1940-1944
Vincent
Auriol

1947-1954
René
Coty

1954-1959
Charles
de Gaulle

1959-1969
Georges
Pompidou

1969-1974
Valéry
Giscard d'Estaing

1974-1981
François
Mitterrand

1981-1995
Jacques
Chirac

depuis 1995
plus... Histoire - France - IIe République - 2nd Empire - IIIe République - Vichy - IVe République - Ve République