The Mérovingiens reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Mérovingiens

Learn about the lives of children in Africa
Le terme mérovingien provient du roi Mérovée, grand-père de Clovis.

Les Mérovingiens furent la première dynastie à régner en France, du Ve au VIIIe siècle, après l'occupation romaine de la Gaule. Ils descendent des Francs Saliens qui possédaient au Ve siècle les régions de Cambrai (gouvernée par Chlodion) et Tournai, Belgique (gouvernée par Childéric).

C'est Clovis Ier, premier roi mérovingien, qui par ses campagnes militaires, étendra le territoire franc (Regnum Francorum) à l'ensemble de la Gaule, avec l'appui de l'Église catholique (suite à sa conversion à la religion chrétienne). En effet, le terme de Mérovingien désigne une ére historique, mais le peuple sous-jacent à cette appellation est le peuple des Francs, autrefois qualifié de barbare par les Romains. Mais le royaume fut partagé une première fois entre ses quatre fils : la région de Metz revint à Thierry, Orléans à Clodomir, Paris à Childebert et Soissons à Clotaire. Réunifié sous Clotaire Ier, ce territoire sera repartagé ensuite entre les fils de ce dernier...

Il faut savoir que chaque souverain franc, à sa mort, divisait son royaume entre ses enfants masculins, tel un patrimoine familial. Cette coutume entraîna bien entendu une multitude de morcellements, mais également de nombreuses luttes fratricides dans l'espoir de limiter l'éclatement du territoire conquis à l'origine par Clovis.

C'est ainsi que l'on verra par exemple, peu après la mort de Clodomir, l'assassinat de ses fils par leurs oncles Childebert et Clotaire.

De même, la querelle qui opposera pendant 50 ans les deux frères Chilpéric Ier et Sigebert Ier, et leurs femmes respectives, Frédégonde et Brunehaut. Frédégonde se montra d'ailleurs particulièrement cruelle, faisant assassiner :

Après ces 50 années de tourment vint une période de paix (relative) avec Clotaire II, fils de Chilpéric Ier, qui réussit à réunifier le royaume franc, non sans devoir éliminer les gêneurs et les prétendants. Il rassemble ainsi : De ses deux fils Charibert et Dagobert, le premier décédera prématurément, et le second fera assassiner son neveu pour assurer l'unité du territoire.

À partir de 639 (fin du règne de Dagobert Ier) commence l'époque des rois fainéants : souvent très jeunes, les querelles familiales pour le pouvoir ne leur laissent qu'une espérance de vie très faible. D'autre part, les richesses acquises par leurs prédécesseurs vont en s'amenuisant, suite à l'arrêt des campagnes militaires, aux détournements de l'impôt, et aux dépenses engagées pour venir à bout des révoltes et acheter la fidélité de leurs vassaux.

L'autorité des monarques mérovingiens s'affaiblit donc pendant cette période de pauvreté et de débauche de la monarchie, tandis que s'imposent peu à peu les maires du palais ; à l'origine simple intendant, le maire du palais devint, avec le temps, le réel administrateur du royaume, déclenchant les guerres, négociant les accords avec les pays voisins, nommant les évêques, les ducs et les comtes... Les membres de la famille des Pippinides, maires du palais de père en fils, profiteront de cette situation, et pendant plus d'un siècle, ne feront qu'accroître leur pouvoir à la cour, jusqu'à Pépin le Bref qui évincera en 751 le dernier roi mérovingien, Childéric III, et le fera enfermer dans un couvent pour prendre sa place sur le trône.

Pépin le Bref sera sacré roi en 754, à Saint-Denis, avec la protection du Pape Zacharie. Son couronnement marqua l'avènement de la dynastie des Carolingiens.

Voir aussi :

La dynastie des Mérovingiens

Voir aussi: