The Olympie reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Olympie

Learn about the lives of children in Africa

Olympie était un centre religieux de la Grèce, dans le Péloponnèse, plus précisément dans une petite plaine de l'Élide, sur la rive droite de l'Alphée près de la cité de Pyrgos à environ 18 kilomètres de la mer Ionienne et au pied de la colline de Kronos. Le site semble avoir été occupé de manière continue depuis le début du IIIe millénaire avant J-C. Olympie était un sanctuaire, et non une ville, uniquement habité par le personnel des temples et les prêtres du culte. Elle abritait un sanctuaire dédié à Zeus, sous l'égide duquel se tenaient des Jeux, tous les quatre ans à partir de 776 av. J.-C., date de la paix entre Lycurgue, roi et législateur de Sparte, et le roi Iphitos de Pise, en Élide.

Le temple colossal (64,2 m de long, 24,6 m de large) de Zeus Olympien, érigé entre -470 et -456, abritait une des sept merveilles du monde, la statue chryséléphantine (d'or et d'ivoire) de Zeus, abondamment décrite par Pausanias. Cette statue fut sculptée par l'atelier de Phidias de 440 av. J.-C à 430 av. J.-C environ. Elle mesurait 12 mètres de haut ; le corps était fait d'ivoire, les cheveux, la barbe, les sandales, et la draperie, en or. Le trône était d'ébène et d'ivoire. Par vénération pour le sculpteur, l'atelier fut conservé jusqu'au Ve siècle après J.-C. Le temple était, quant à lui, de style dorique périptère (6x13 colonnes), construit avec le calcaire coquiller local et recouvert de stuc blanc. Seul le toit et quelques décors étaient en marbre.

Le temple de Zeus est du à l'architecte éléen Libon (Libo).

Le site archéologique est trouvé au XVIIIe siècle par un voyageur français nommé Montfaucon mais les fouilles commencent réellement en 1829. Il est vrais que la plupart des bâtiments étaient recouverts d'une couche épaisse de sédiments dus aux nombreux débordements des rivières Alphée et Kladée. De plus les tremblements de terre, et notamment ceux de 522 et 551, avaient contribué à la destruction d'un grand nombre de bâtiments.