The Peuple germanique reference article from the French Wikipedia on 27-Jul-2004
(provided by Fixed Reference: snapshots of Wikipedia from wikipedia.org)

Peuple germanique

Get the latest news from Africa

Les peuples germaniques ou Germains sont des ethnies ou des confédérations ethniques établies originellement à l'Est du Rhin et du Danube, au-delà du limes romain. Leur préhistoire se situe dans les territoires connus sous le nom de Germanie (latin Germania), de Thulé (terme grec désignant probablement la Scandinavie ou le nord de l'Allemagne), ou encore sur les rives de la Mer Noire (voir notamment l'article Goths).

Mieux connus dans le monde latin à partir du Ier siècle, principalement à travers l'œuvre de l'historien Tacite, ces peuples sont agités par des migrations internes importantes à l'époque romaine et sans doute dès le IIe siècle av. J.-C

Les Germains au Ier siècle de notre èreEnlarge

Les Germains au Ier siècle de notre ère

Table of contents
1 Données historiques
2 Données géographiques et culturelles
3 Sources

Données historiques

Ces déplacements massifs de populations et de bandes armées s'expliquent notamment par les mouvements de peuples plus orientaux, qui les poussent à leur tour vers l'Occident. La pression qu'ils exercent alors sur le monde antique suscite, par exemple, l'invasion de la Gaule par les Cimbres et les Teutons vers -130-120 : le général romain Marius les arrête non loin d'Aix-en-Provence (le nom de la montagne Sainte Victoire commémore cet événement). Ultérieurement, l'arrivée des Germains à proximité de la Suisse actuelle provoque la migration des Helvètes. Ces derniers sont stoppés par Jules César à Bibracte (mont Beuvray, France) en -58.

Dès le Ier siècle, l'Empire romain a adopté à leur égard une politique qui vise à les contenir derrière une frontière fortifiée : le limes. Ce qui n'empêche pas les Germains de le franchir massivement au IIIe siècle, puis au IVe siècle, alors qu'une politique de clientélisme est désormais exercée à leur égard : nombreux sont alors les peuples germaniques qui servent dans l'armée romaine, entraînant une certaine barbarisation de la civilisation romaine.

Lorsque l'Empire romain disparaît en Occident, à la fin du Ve siècle, certains des peuples germaniques établissent des royaumes plus ou moins durables sur ses anciens territoires : notamment en Gaule, en Espagne, puis en Bretagne et en Italie.

L'Histoire de chacun des peuples gemaniques est détaillée dans les articles qui leur sont consacrés.

Données géographiques et culturelles

Les peuples germaniques sont divisés en 2 ou 3 branches principales, selon la période considérée et pour des raisons ethnolinguistiques :

Voici une liste des principaux de ces peuples, ainsi que les dates auxquelles leur existence est connue par les sources historiques.

Scandinaves

Germains occidentaux

Paradoxalement, ce sont les moins bien connus à cause des mouvements de population dont il a été question ci-dessus et des brassages qu'ils entraînèrent à la lisière du monde romain. Les principales sources sur ces peuples sont les sources latines.

Germains orientaux

Il s'agit du groupe le plus homogène qui présente les peuples qui conservèrent le mieux leur culture, leur langue et leur unicité durant le
Moyen-Âge. Des histoires ou Historiae à caractère ethnique rédigées durant cette période nous renseignent sur leurs origines.

Sources

Articles connexes